Floraison de fanzines, la part belle au slow content

28 mai 2021
the skirt chronicles

Si les réseaux sociaux ont imposé un rythme effréné de production de contenus, ils ont aussi altéré notre capacité d’attention, nous conduisant vers une consommation de plus en plus impressionniste, volatile, fast-consommant de la culture en snack, sans prendre le temps de creuser les sujets ou de s’intéresser aux auteurs.

Décontenancés par ce flot, certains ont voulu prendre le contre-pied du fast. 

« De l’importance d’explorer un rythme plus lent dans la culture actuelle qui nous consume » 

C’est avec ces mots que Bartolomeo Rongone, CEO de Bottega Veneta a lancé la nouvelle opération de contenus de la maison italienne, un zine digital venu combler le retrait de la maison Bottega sur les réseaux sociaux. À l’instar de la marque, d’autres acteurs commerciaux ou indépendants ont voulu reprendre le temps de produire, de créer, d’investiguer des thématiques, de matérialiser les contenus écrits et imagés pour rompre avec ce robinet fluctuant d’informations. 
Ralentir le process, de la production à la diffusion. Laisser le temps aux choses d’être vues, d’être lues mais encore d’être revues, d’être relues, d’être touchées ou gardées comme de beaux objets. 

De multiples parutions presse ou web ont vu le jour, de la mode à la gastronomie, en passant par les plantes ou la campagne. Beaucoup sont indépendantes et s’émancipent des magazines référents, uniformisés, et choisissent de toucher des communautés plus singulières, de parler de sujets plus marginaux, de parler de talents, de faiseurs, d’acteurs plus alternatifs. De sortir des sentiers battus. De choisir d’autres espaces de rencontres que les réseaux sociaux qui occupent notre quotidien, de réinvestir d’autres pans de la toile, de s’étaler sur les étals des kiosques ou de se poser sur les tables des librairies indépendantes.

À l’image de Loewe, Bottega Venetta, Acne et d’autres encore, les marques s’y mettent aussi afin de véhiculer plus profondément des valeurs humaines et créatives tout en consolidant leur communauté. 

Des mises en page super léchées aux éditos ultra poétiques, petit tour des meilleurs parutions de ces derniers mois, glanées au fil de nos Friday Love.

TRICE, l’art zine indépendant directement issu du Sud de la France, créé par les soeurs Inès et Sabrina Hadj-Hacene, qui ont a coeur de révéler les talents émergents de la nouvelle génération. https://www.tricemagazine.com/a-propos

https://www.instagram.com/tricezine/

CHUT, un magazine innovant pour raconter les changements induits par le numérique. Un magazine engagé et créatif pour une technologie éthique, mixte et responsable. https://www.instagram.com/chut_magazine/

https://www.instagram.com/chut_magazine/

THE SKIRT CHRONICLES, la belle initiative d’Haydée Touitou, Sofia Nebiolo et Sarah de Mavaleix. Une parution presse indépendante qui se lit comme un recueil, la poésie transpire autant dans les mots que par les propositions photographiques et plastiques.
http://www.theskirtchronicles.com/shop/

https://www.instagram.com/theskirtchronicles/

100% engagé, DISPLAY COPY s’attèle à produire des éditos photos et à ne parler que de vêtements upcyclés ou de seconde main.
https://linkmy.photos/displaycopyofficial

https://www.instagram.com/displaycopyofficial/

GAZE met en avant le regard de jeunes talents féminins. Des femmes qui racontent les femmes et continuent d’alimenter le paysage, aujourd’hui, diversifié des représentations féminines.
https://www.instagram.com/gaze.magazine/

https://www.instagram.com/gaze.magazine/

THE PLANT, un curieux observateur des plantes ordinaires et autres verdures.
https://theplantmagazine.com/#

THE ISSUE by Bottega Veneta, le zine digital qui raconte la dernière collection de la maison à travers les regards et les interprétations d’une trentaine d’artistes influents.

https://www.issuedbybottega.com

La food et la mode à travers l’exploration irrévérencieuse et ultra créative de FFF ZINE. Le magazine fait appel à un panel de contributeurs à travers le monde entier pour créer des festins visuels et partager leurs recettes et leurs adresses.

https://www.instagram.com/fffzine/
Retour